La santé se construit en me connaissant aujourd’hui

Bonjour les Tripers !

Comme promis ,Aujourd’hui, nous allons à la rencontre d’Aurélie naturopathe de profession et bien plus. Découvrons là, c’est parti !

Aurélie qui es-tu ?

Je m’appelle Aurélie, j’ai 40 ans, je suis mariée et mère de 3 enfants

Je me définit comme une personne atypique avec un parcours atypique.

En effet, en voyant ma formation initiale , on n’aurait jamais pensé que j’aurais pu terminer « Naturopathe ».

J’ai commencé à « faire mes mains » dans l’univers du commerce, puis l’informatique. J’ai fini par créer avec un associé « ma boite » de webmastering. J’aimais tellement ce que je faisais, que je me suis « légèrement » oubliée   . C’est-à-dire que je travaillais « jusqu’à pas d’heure » par passion (il faut dire que les affaires marchaient très bien, l’entreprise était d’ailleurs en pleine expansion), j’ai fini par faire un « assimilé burnout ».

Ce Burnout m’a poussé à faire un bilan de ma vie. Il m’a poussé à me poser les bonnes questions sur la manière dont je gérais ma vie car ma santé se fragilisait. Mon entreprise monopolisait beaucoup de mon énergie me laissant  petit à petit m’éteindre.

Je me suis tournée vers la Naturopathie, car je cherchais avant tout une alternative médicale naturelle à tous mes maux.

Ex : On m’a conseillé les huiles essentielles, cela nous faisait du bien à moi et ma famille en hiver, car on était très souvent malade à cette période. Je me suis penchée également sur mon alimentation, j’y faisais très attention mais j’étais en surpoids.

Ce que je ne savais pas encore, c’est que je pouvais faire tous les régimes du monde, si je n’apprenais pas à contrôler mes émotions, cela ne servait à rien.

Ce parcours m’a fait trouver une école de Naturopathe ou j’y ai étudié 3 ans.

Je suis devenue une naturopathe, une mère de famille ainsi qu’une épouse épanouie.

Aurélie plutôt entretien physique ou téléphonique ?

J’avoue que je préfère les entretiens physiques, car c’est là que je peux recueillir certaines informations exprimées par le paralangage (ex :montée des émotions,) clés généralement pour mettre le doigt sur le mal qui est à l’origine des symptômes.

Mais depuis le Covid, je me découvre d’autres compétences ce qui me permet de continuer à suivre mes clients. Après le Covid j’en ferais mais moins souvent, car le physique est beaucoup plus enrichissant pour moi en termes d’informations exploitables. Le Covid, m’a également ouverte des possibilités en Martinique, j’ai maintenant des clients habitant là-bas.

Qu’est-ce que la naturopathie ?
La naturopathie pour moi ne se met pas dans une case, personne d’ailleurs arrive à se mettre d’accord sur une vrai définition. C’est un mot très vaste, mais si je devais résumer, je dirais que la naturopathie croit que l’humain est composé de plusieurs facettes (physique, émotions, et intellect), qui équilibrées nous maintiennent en santé. d’ailleurs ce que nous appelons, lorsque plusieurs verraient une maladie, j’y vois plutôt des « symptômes », un message (ou des messages) que nous transmet notre corps. Ces symptômes sont toujours liés entre eux, et ceux sont des alertes du corps. Pour pouvoir les réguler, il faut passer par les trois facettes de l’humain cité un peu plus tôt pour retrouver un équilibre de santé. Ainsi La naturopathie a mon sens est une « medecine » préventive plutôt que curative, elle permet de décrypter les signaux de notre corps.
On utilise 3 piliers pour mettre fin aux symptômes :
• L’alimentation (c’est le seul normalement qu’on devrait utiliser)
• L’hygiène de vie, ce n’est pas uniquement faire du sport, c’est aussi prendre du temps pour soi (réfléchir à ses envies, bains dérivatifs)
• Utilisé ponctuellement pour soutenir l’action u premier pilier, ceux sont les remèdes de « terrain » qui vont agir selon les individus (complément alimentaire, ou produits naturel (plantes etc…)

Finalement dans cette définition que vous nous avez cité : Naturopathie et spiritualité, ça match ou pas ?

Je suis quelqu’un qui étudie beaucoup ma bible, et je me l’approprie par la compréhension. La bible pour moi c’est quelque chose de vivant comme mon corps, ma santé. Lorsque j’ai fait ma formation de naturopathie, j’ai eu des éléments soulignant la corrélation entre le corps et l’esprit ce qui m’a conforté dans ma foi . C’est en cela que je dis que ça match spiritualité et naturopathie. Il y a quelque chose à creuser en tout cas !

Vous avez été mandaté par le ministère de la santé à Toulouse ? que pensez-vous de l’intervention d’une naturopathie au sein d’une église (mini-société) et plus largement pour l’humain ?

Avant de parler de naturopathie, je dirai que parler de santé dans une église, ça me semble primordiale ! un point tout aussi important que la spiritualité. Pour moi l’alimentation et la santé amène à la spiritualité. D’ailleurs EGW dans ses écrits parle énormément de l’alimentation. L’église adventiste tient ses origines dans l’alimentation, des principes permettant une bonne fonctionnalité du corps et de l’esprit.

Quand j’étais petite, les adventistes étaient considérés comme les pionniers de l’alimentation saine (végétarien, sans alcool, drogue etc…). Aujourd’hui c’est de moins en moins vrai ou on en parle beaucoup moins. On n’est plus regardé comme cela aujourd’hui, si ce n’est dans la ville de Loma Linda. Une population qui adopte les principes de nutrition et d’hygiène de vie écrit dans la bible ainsi que dans les écrits d’EGW (plus de la moitié est adventiste). Cette population représente une énigme pour certains scientifiques.

De façon générale, je sais que manger sain c’est avoir un esprit sain, et pour être connecté à Dieu (spiritualité) il faut avoir une alimentation saine.
Il faut savoir qu’une maladie ne nous tombe pas dessus, par hasard. C’est une erreur d’apprendre la formulation « j’ai attrapé la grippe » qui laisse penser que nous n’avons pas de responsabilité dans cet évènement. Alors que non, si nous avons certaines maladies « c’est par une certaine forme de négligence » de notre part.
Il faut être conscient que la santé, ce n’est pas quelque chose qu’on peut donner, voler, acquérir par fatalité (l’hérédité) mais c’est quelque chose qui se construit.
Il est important que les naturopathes appelé aussi « éducateur de santé » rééduque l’humain à se réapproprier sa santé.

Rentrons dans le vif du sujet
Quels sont les thèmes mis en avant au sein de ces rencontres (Eglise adventiste du septième jour à Toulouse)
• L’équilibre acido-basique
• Les macronutriments : lipides, glucides, protéines (pour les végétariens),
• Guérison et bible : je tiens à signaler que lorsque je parle de la bible, je n’amène pas de vérités plutôt des hypothèses, éclairage. Je tiens fortement à mener mon public à sa propre réflexion et sa recherche personnelle
• Le jeun
• Le burnout
• Quels sont les remèdes naturels trouvées dans la bible

Qu’avez-vous ressenti à la première rencontre ? comment avez-vous ressenti les participants ? (Intéressés, instruits ? etc…)Votre impression générale
Ma première impression était « et bien on est bien loin du temps d’Ellen G-White !» j’ai trouvé qu’il y avait peu de personnes intéressées contrairement à mon église respective (ou on est peu nombreux ) où toute l’église était globalement présente, lorsque je menais des ateliers sur la santé. Dans ces deux éléments ce qui peut sans doute influencer ce résultat, ceux sont les membres (ils sont beaucoup plus nombreux à St-Exupéry).
J’étais attristée de ce constat, car l’équilibre qu’on retrouve dans sa vie lorsqu’on a une bonne alimentation, va au-delà du fait de bien manger ou d’être en bonne santé. C’est

une recherche, d’un équilibre émotionnel, psychique, psychologique, un apprentissage plus facile qui en résulte d’une connaissance de soi qui peut réformer nos vies.
Sur un deuxième temps, j’étais face à un public de passionnés et je me suis dit « finalement valait mieux qu’ils ne soient pas nombreux !». Ils étaient très intéressés, avec de multiples questions, interrogations judicieuses. J’ai bien senti que j’étais en face d’un public averti, ayant de solides notions. Pas du tout le même public que je reçois en consultation. Je pense donc que l’éducation alimentaire adventiste est quand même toujours bien ancrée !
Mon regret face à ces séances, c’est de ne pas pouvoir répondre à chacune des personnes qui vient me voir après les ateliers sur des problèmes en particulier, car la naturopathie a besoin de temps pour faire une investigation sur les réels origines (la plus profonde) des maux. Ça pourrait être plus simple si je pouvais prescrire pour chaque maladie un médicament type, mais ce ne serait plus de la naturopathie.
La plupart du temps je ne peux qu’y répondre en orientant la personne chez un ou une naturopathe qui habite près de chez elle.

Ta deuxième rencontre s’est déroulée lorsque le coronavirus faisait un peu plus de bruits dans le monde et surtout dans l’église, des mesures de protection étaient mise en œuvre (pas de salutations physique).
Toi qui as un regard sur la relation entre le corps et la santé, que penses-tu de cette virus, à quoi faut-il faire attention ? un message pour nos internautes (conseils etc…)
Je pars du principe que le coronavirus est un virus, qu’il mute et que c’est fortement un virus qui ressemble par ces symptômes à la grippe, mais beaucoup plus virulent. En tant que naturopathe, je recommande de respecter les « gestes barrières, le confinement, et toutes ces choses que le gouvernement demande de mettre en place (ça me semble d’une logique imparable 😊).
j’ai même envie de dire que même hors coronavirus, il faudrait se poser des questions sur les embrassades, salutations… repenser en quelques sortes l’hygiène(lavage des mains), « gestes sociaux ». Finalement le coronavirus pointe du doigt énormément de choses qui poussent à la réflexion.
D’un point de vue naturopathique, c’est l’immunité qui est à préserver face au coronavirus. Tout comme la grippe, le corona peut être transmis à des porteurs sain, c’est-à-dire des personnes dont le virus n’a pas pu se développer ( ils ne permettent pas au virus de se développer). Pourquoi une personne et pas une autre ? tout est question de « terrain ».
La première chose pour moi à faire c’est de faire en sorte que mon immunité soit bonne à savoir nourrir mon microbiote correctement (fibres : légumes, fruits, céréales complètes, légumineuses , eau de qualité, oléagineux, vitamine D, « zenitude » car le stresse acidifie le terrain.) malheureusement le contexte actuel ne favorise pas cette attitude, car nous avons certaines craintes , peurs qui surgissent (l’autre me parle trop près !: le contact à l’autre en gros). Le stresse trouve son remède dans les activités quotidiennes que nous exerçons (sport, détente).

Vos projets Aurélie ?

Formations à venir : s’organiser en cuisine saine (outils pour y arriver, budget, menus etc…),  rééquilibrage alimentaire, la perte de poids liés aux émotions, burnout (pourquoi mon corps m’a dit STOP !)

Animations d’articles sur le site de l’église de Macouria, et il me semble retransmis sur d’autres plateformes.

Partenariat avec des coachs :

Dernière question :Y a-t-il un moyen de pouvoir vous joindre (site internet, contact etc…) ou poser les questions ?

Oui bien sur

Aurélie MOGADE 06 44 695 700 

Whatsapp au même numéro

Insta : http://instagram.com/naturopathe.l.isle.jourdain.32/

Facebook : https://www.facebook.com/aureliemogade.naturopathe/

Y a-t-il un verset biblique que tu affectionnes, ou un qui pourrait démontrer l’importance de la santé pour Dieu.

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du St-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point vous-mêmes ?

1 corinthiens 6 :19.

Merci Aurélie, de nous avoir laisser voir à travers quelques fenêtres de ta vie et de ta passion. Tu ouvriras plus large les portes dans la rubrique que tu vas animer. D’ailleurs un sondage est déjà en train de circuler pour vous permettre de poser vos questions et surtout vos sujets. Le sondage est ici : SUJET SUR LA SANTE.

Nous on se retrouve au mois de juin, lorsque les routes après presque deux mois de confinement auront (peut-être) retrouvé leurs petites habitudes. D’ici là Je vous fais de gros bisous

Amicalement votre Lady D

Retour haut de page